25/6/2020 12:44

Google s’engage à cesser de développer des outils IA personnalisés pour les sociétés pétrolières et gazières. Cette décision fait suite à un rapport de Greenpeace qui souligne comment Google, Microsoft et Amazon utilisent l'intelligence artificielle et les serveurs d'entrepôt pour aider Shell, BP et ExxonMobil à localiser et à récupérer les gisements de pétrole et de gaz de la terre. Un porte-parole de Google a confirmé à la chaîne Américaine CNBC, que la société "ne construira pas d'algorithmes personnalisés pour faciliter l'extraction en amont dans l'industrie pétrolière et gazière".

Google Cloud a coûté environ 65 millions de dollars aux sociétés pétrolières et gazières en 2019, a déclaré le porte-parole. Cependant, cela représente moins de 1% du total des revenus de Google Cloud, faisant de l’abandon de ce marché plus de l’ordre du symbolique pour le géant du numérique. Au total, le secteur du pétrole et du gaz devrait dépenser 1,3 milliards de dollars dans le « cloud computing » en 2020, selon les données de HG Insights. "Google Cloud ne représente qu'un faible pourcentage de ces dépenses globales", a déclaré le porte-parole de Google.

Google a la réputation d'être l'une des grandes entreprises technologiques les plus vertes et, selon son « Google Environmental Report 2019 », il est neutre en carbone depuis 2007 en utilisant des stratégies telles que l'achat d'énergie renouvelable, amélioration de la performance environnementale de ces data centers, entre autres.

Amazon s'est engagé à être neutre en carbone d'ici 2040, tandis que Microsoft s'est engagé à être négatif en carbone d'ici 2030.

Les outils abordés dans ce contenu:
Aucun outil de Zetoolbox dans cet article 🙈
Plus de news :