25/6/2020 12:44

Dans un courrier daté du 12 juin, adressé par le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, à quatre ministres des Finances européens, les États-Unis annoncent l’interruption des négociations avec l'UE sur une taxe mondiale sur les services numériques qui vise en priorité les géants de la technologie (Google, Apple, Facebook, Amazon). Cela intervient alors que la France a suspendu l'introduction de sa taxe GAFA en janvier afin de ramener Washington à la table des négociations. Parmi les raisons d’une telle action, on trouve la crise économique causé par la COVID-19. « Tenter de précipiter des négociations aussi difficiles est une distraction par rapport à des questions bien plus importantes », justifie Steven Mnuchin dans son courrier, selon Libération.

De son côté, Bruno Le Maire confirme qu’une taxation des géants du numérique sera appliquée en France « quoi qu’il arrive » : « Nous appliquerons quoiqu’il arrive une taxation aux géants du digital en 2020 parce que c’est une question de justice », explique Bruno Le Maire au micro de France Inter. Selon lui, ce courrier est une provocation alors qu’ils étaient à quelques centimètres d’un accord sur la taxation des géants du numérique, « qui sont peut-être les seuls au monde à avoir tiré d’immenses bénéfices du coronavirus », selon le ministre.Pour rappel, le 25 mai 2020, Bercy avait annoncé que la première cuvée de la taxe GAFA a rapporté 350 millions d'euros aux caisses de l’État en 2019.

Les outils abordés dans ce contenu:
Aucun outil de Zetoolbox dans cet article 🙈
Plus de news :