Booster la croissance en réduisant les impayés : l’exemple de Solar Screen

Leader européen de son marché, cette PME luxembourgeoise conçoit et commercialise des films adhésifs pour vitrage. Pour gérer son portefeuille de plus de 4000 clients partout en Europe, Solar Screen utilise Upflow et a fait chuter ses délais de paiement.

La trésorerie, c’est le nerf de la guerre. À court de cash, une entreprise avec un bon résultat net peut déposer le bilan. Une situation qui peut arriver bien plus rapidement que l’on ne croit : alors qu’elles doivent payer leurs fournisseurs sous 45 jours, les TPE et PME sont en moyenne payées à 60 jours. Des décalages qui peuvent être catastrophiques quand on est une petite entreprise.

De nouveaux services ont vu le jour ces dernières années et proposent des solutions de suivi de facturation, de relance client systématique et de plateforme de paiement. C’est le cas d’Upflow qu’utilise l’entreprise luxembourgeoise Solar Screen. Son dirigeant, Nicolas de Ridder, 40 ans, a engagé la transformation digitale de l’entreprise à son arrivée il y a cinq ans, notamment sur la question des impayés.

Des délais de paiement compliqués à gérer

Quand il prend la tête de la société, la gestion de la facturation était “artisanale”.  “Solar Screen distribue ses films adhésifs auprès de 4000 clients partout en Europe. Nos clients sont de petits entrepreneurs qui n’ont pas de service financier. Nous avions d’énormes problèmes de récupération de créances”, raconte-t-il. L’entreprise n’était pas ou peu informatisée. “Nous sortions un fichier Excel et nous adressions des lettres de relance par courrier… ” Résultat : le DSO de l’entreprise atteignait 70 jours, soit près de 2,5 millions d’euros de chiffre d’affaires qui dormait chez ses clients. De nombreux clients payaient même à 90 jours !

Diagnostic et remède

Face à ce constat, Nicolas de Ridder s’est entouré des équipes de Zetoolbox. Après un audit de la société, plusieurs solutions pour digitaliser la PME ont été mises en place. Parmi celles-ci, Upflow. En quelques jours, le système était opérationnel : des tableaux de bord pour gérer le poste client, des relances systématisées et personnalisables, une plateforme de paiement. “La facilité d’intégration d’Upflow avec notre ERP était impressionante, une véritable solution “plug and play. Par ailleurs, la gestion est depuis beaucoup plus fluide : nous identifions immédiatement les clients qu’il faut relancer. Les relances sont aussi très qualitatives. Le client reçoit un lien grâce auquel il peut visualiser l’ensemble des factures non payées”, détaille Nicolas de Ridder. “L’ergonomie d’Upflow rassure le client. Cela nous permet d’être payés tout en préservant la relation client.”

Les résultats

L’impact de la mise en place de cette solution est impressionnant. “Notre DSO est passé de 70 jours à 50. Presque plus aucun client ne paie à 90 jours”, explique le dirigeant qui a ainsi pu financer sereinement la croissance de Solar Screen. “En récupérant ce cash qui dormait chez nos clients, nous pouvons financer notre démarchage commercial et nos investissements dans de nouvelles machines en limitant notre recours à l’emprunt.” En digitalisant sa PME, Nicolas de Ridder a transformé profondément Solar Screen. L’entreprise qui réalisait 12,5 millions d’euros de chiffre d’affaires à son arrivée en 2015 en génère désormais 30 millions avec 75 collaborateurs. Plus frappant encore, si l’entreprise a doublé de taille, elle a surtout quadruplé son bénéfice.

Vous voulez en savoir plus ?

Explorez notre univers.