Portrait de Boubacar Maiga, développeur Bubble

Le parcours et les conseils de Boubacar Maiga, freelance et expert Bubble.

Boubacar, développeur de formation s'est tourné vers l'outil Bubble pour se lancer dans le développement d'applications NoCode. Membre du Makers Club de Zetoolbox, il nous en dit plus sur son parcours.

Peux-tu te présenter en une phrase ?

Je m'appelle Boubacar, j'ai 21 ans et je suis développeur spécialisé NoCode en particulier sur l'outil Bubble.

Comment es-tu arrivé dans le monde du NoCode ?

J'ai découvert le NoCode à la fin de ma formation "développeur javascript" chez OpenClassroom suite à une vidéo qui comparait le code avec le NoCode. J'ai voulu en savoir plus sur le NoCode suite à cela et me voilà aujourd'hui freelance spécialisé dans ce domaine.

En tant que freelance, quels sont les conseils à donner aux makers qui voudraient se lancer ?

Je conseillerais de démarrer par un projet personnel et le construire en ne sélectionnant qu'un seul outil.

Pour cela :

  • Trouve l'outil que tu préfères ou le plus adapté à ton projet. Il est primordial de bien choisir l'outil à utiliser en fonction du type de projet que tu veux développer.
  • Ensuite, je te recommande de te construire un portfolio de projets personnels ou professionnels pour mettre en avant tes compétences.
  • Et pour te faire connaitre, présente et partage tes réalisations sur les réseaux professionnels tel que Linkedin.

Je conseille aussi de ne pas se lancer dans l'apprentissage de plusieurs outils dès le début. Il est plus intéressant d'en maitriser un tel que Bubble ou Airtable avec un niveau avancé que cinq à un niveau débutant.

Quel est ton outil NoCode favori ?

Sans surprise, l'outil NoCode que je préfère c'est Bubble.

Bubble est celui qui se rapproche le plus des logiques de programmation "classique" et nous sommes complètement libres dessus. Il est possible de créer des applications complexes ayant des fonctionnalités très avancées.

La puissance de Bubble est donc un avantage, mais aussi un inconvénient pour les débutants, car la courbe d'apprentissage est raide. Il est nécessaire de passer un à deux mois sur l'outil pour commencer à le maitriser de manière avancée.

Et le prochain outil que tu as envie d'essayer ?

Le prochain que j'ai envie d'essayer est AppGyver, qui permet de créer toutes sortes d'applications avec des logiques de programmation plus proches du code (toujours en comparaison à Bubble).

Tu as un passé dans le code. Pourquoi t'es-tu redirigé vers le NoCode ?

J'ai fait le choix de me rediriger vers le NoCode après avoir décidé du type de clients que je souhaitais accompagner, les entrepreneurs.

Ces entrepreneurs ont l'envie de construire une première version de leur produit rapidement et avec un budget limité. En prenant en compte ces deux paramètres de vitesse et de budget, développer son produit de façon classique, en le codant, n'est pas le meilleur choix.

Le NoCode, et tout particulièrement Bubble, est une solution très efficace pour construire un produit rapidement. Cette vitesse de développement permet d'itérer en cycle très court et de développer les fonctionnalités ayant de la valeur pour les utilisateurs en très peu de temps.

Tu t'es spécialisé sur Bubble. Pourquoi et comment as-tu fait ce choix ?

En tant qu'ancien développeur, je souhaitais trouver l'outil qui se rapproche le plus possible du code afin de pouvoir développer des applications complexes. Le choix de Bubble a aussi été motivé par le fait de vouloir développer de vraies applications et non des sites web vitrine.

Bubble qui est certainement l'outil NoCode le plus puissant du marché, cela tombait donc sous le sens.

As-tu des conseils pour ceux qui se lancent sur Bubble ? Par où commencer ?

Il y a deux façons de faire pour se former sur Bubble suivant le temps que tu peux y consacrer.

La première est en autodidacte. Pour cela, je te conseille de développer des projets et applications personnelles. En les construisant, tu découvriras les possibilités que te donne Bubble au fil de l'eau. Et lorsque tu bloques sur un point, il y a un grand nombre de ressources sur internet (Youtube, Forum, Slack NoCode France, ...) accessibles gratuitement pour trouver la solution.

La deuxième est de participer à une formation spécialisée. Il y en a de très bonnes en Anglais et en Français, telles que celle d'Ottho et de Buildcamp. Ces formations permettent d'apprendre l'outil de façon intensive en quelques semaines de bootcamp avec des formateurs certifiés.

Peux-tu nous en dire plus sur ton dernier projet Bubble ?

Ma dernière réalisation est un mélange entre une plateforme de recrutement et un réseau social.

En collaboration avec un designer qui s'est chargé de faire la maquette et l'intégrer sur Bubble, je me suis occupé de tout le côté back-end de l'application : les bases de données et les workflows de l'application.

Sur cette plateforme, nous avons trois types d'utilisateurs différents :

  • Les candidats : Ces utilisateurs peuvent postuler à des offres d'emploi, visiter et suivre des pages d'entreprises, liker des publications d'entreprises et découvrir les prochains évènements.
  • Les recruteurs : Ils peuvent créer des offres d'emploi, poster des publications et des évènements ainsi que voir les statistiques liées à leur création de contenu (publications et évènements) : le nombre de vues, de likes, le genre de l'audience (homme, femme). En plus de cela, un recruteur peut rechercher des candidats par différents critères grâce à des options de recherche avancées.
  • L'administrateur : Il peut accéder à la liste des candidats et des recruteurs, modérer les échanges (en supprimant les messages signalés), créer du contenu. Il a le contrôle total sur ce qu'il se passe sur l'application pour s'assurer que tous les contenus sont pertinents et alignés avec la vision de l'application.

Pour permettre aux candidats et aux recruteurs de communiquer, j'ai aussi développé un système de messagerie instantanée au sein de l'application.

Les principales difficultés dans le développement de cette application ont été de trouver des compromis pour différentes fonctionnalités afin de s'assurer que la performance de l'application soit maximale. Un exemple de cela est d'avoir fait le choix d'héberger les vidéos sur Youtube et non dans l'application pour ne pas la surcharger.

Où peut-on te suivre ?

Vous pouvez suivre mes aventures de développeur Bubble sur mon compte Linkedin.

Vous voulez en savoir plus ?

Explorez notre univers.