Pourquoi l'API de Notion va tout changer

L'API de Notion va permettre de connecter l'application avec tous les autres services que vous utilisez aujourd'hui pour automatiser des flux de données qui nécessitent pour l'instant des actions à la main et ça, c'est le début d'une nouvelle ère - sans blague.

Si vous avez un compte Notion, vous vous êtes peut être déjà demandé comment connecter l'application avec d'autres services comme votre agenda, ou un questionnaire en ligne. Et vous vous êtes aussi rendu compte que malheureusement, ce n'est pas encore possible.

Si les interconnexions font défaut à Notion pour le moment, c'est parce qu'il n'existe pas encore d'API pour l'application. Une API, c'est un programme qui permet de d'envoyer et de recevoir des données depuis une application.

C'est même un des sujets récurrents autour de Notion sur Twitter (taper Notion API dans la barre de recherche) : tout le monde attend l'API, dont un nombre surprenant de Japonais.

L'API de Notion va permettre de connecter l'application avec tous les autres services que vous utilisez aujourd'hui pour automatiser des flux de données qui nécessitent pour l'instant des actions à la main et ça, c'est le début d'une nouvelle ère - sans blague.

Une application de productivité pour les intégrer toutes

Pour travailler efficacement, il faut avoir à disposition des outils qui répondent à toutes les fonctionnalités dont on a besoin. Souvent, cette stack (ensemble d'outils) se compose d'un traitement de texte ou prise de notes (Word, Evernote), d'un tableur ou bases de données relationnelles (Google Sheets, Excel, Airtable), d'une application de suivi des tâches du quotidien (Todoist, tasks, MS to do) et d'un outil de gestion de projet (Asana, Monday, Trello, ...).

Le problème majeur rencontré aujourd'hui, c'est que "switcher" entre les différentes fenêtres de ces applications occasionne une perte de temps et de productivité beaucoup plus importante que ce qu'on imagine.

C'est d'ailleurs le problème auquel s'attaquent des entreprises comme Station, Shift et WaveBox en proposant des sortes de navigateurs pour applications qui permettent de switcher facilement entre tous ses outils sans être distrait par des éléments extérieurs.

Mais ça ne résout pas le problème de fond : l'information est fragmentée.

Notion, c'es l'application de productivité parfaite : notes, listes de tâches, bases de données relationnelles, stockage de documents et export sur le net dans un outil unique. Avec Notion, il y a de quoi couvrir la plupart des besoins de n'importe quelle personne qui travaille derrière un ordinateur, ou presque.

Aujourd'hui, lorsque le besoin n'est pas couvert directement par Notion, il est possible d'intégrer des services basés sur le web et donc d'autres applications comme Airtable ou Todoist directement sur une page avec la commande /embed. C'est pratique, mais ça reste bancal.

La seule chose qui manque donc aujourd'hui à Notion pour être vraiment en mesure de s'imposer comme un outil de référence pour presque tout le monde, c'est une API pour connecter les autres services au lieu de les intégrer.

Le plus puissant des "Work OS"

Depuis quelques années, un nouveau genre d'application à vu le jour, les "Work OS". Ces applications dont Notion est un des plus célèbres représentants, comme Monday, ClickUp ou récemment Fibery ont une promesse forte : rassembler au même endroit tout ce dont les managers et les collaborateurs ont besoin pour travailler au quotidien.

Dashboard personnel productivité sur Notion

Si Monday surfe sur le terme de Work OS sans avoir la profondeur nécessaire pour inquiéter ses concurrents, des applications comme ClickUp ont réussi à créer de quoi tout faire en équipe sans changer d'app : notes, documents, suivi du temps, intégration d'applications, bases de données relationnelles et multi-vues, messagerie, tableaux de Gantt, formulaires, ... et API.

Malgré la concurrence d'outils aujourd'hui bien plus puissants que lui, Notion se place en tête des applications Work OS. Notion doit sa popularité à son interface terriblement intuitive, ses templates, sa communauté, sa modularité infinie et la puissance de l'outil.

Il faut dire que Notion est totalement libre, comme une feuille de papier sur laquelle l'utilisateur peut créer, ajouter ou réutiliser des éléments et des modules sans limites. C'est bien le seul outil du genre qui permet une telle liberté et simplicité d'utilisation à la fois.

L'avènement du No-Code

Le fait de pouvoir créer des applications sans utiliser de code en connectant entre-eux différents services a désormais un nom : le no-code. Le no-code permet à n'importe quel individu ou entreprise de développer ses propres services, d'une application de réservation de rendez-vous à un système de comptabilité automatisé en passant par une marketplace du type AirBnB.

Par bien des aspects, Notion est un outil no-code (possibilité de créer des formules complexes pour automatiser des calculs ou des afficher des éléments à certaines conditions, possibilité de créer et partager des pages web et landing pages, ...)

Le seul élément qui manque à Notion pour le placer au centre de l'écosystème no-code, c'est une API. En effet, ce qui fait la puissance du no-code, c'est la capacité de pouvoir relier tous les outils les uns avec les autres grâce à leur API.

Notion + Zapier, l'API de Notion arrive

Avec plus de 4 millions d'utilisateurs, la sortie de l'API Notion va créer un raz-de-marée dans le monde du no-code. D'un coup, des milliers de personnes et d'entreprises qui attendent avec impatience vont pouvoir donner vie aux espaces de travail qu'ils créaient dans leur coin, en circuit fermé et les connecter avec des centaines d'autres services pour créer des systèmes sans limites.

Utiliser Notion sans devoir ouvrir l'application

La plus grande limite de Notion aujourd'hui, c'est que pour utiliser Notion, il faut ouvrir Notion.

Toute import de données dans Notion se fait soit avec des données originales, soit en important manuellement lesdites données dans l'application (depuis une autre application en copier/coller ou depuis l'ordinateur, voire depuis Notion avec les intégration Drive, Typeforme ou Figma).

Autrement dit, pour le moment, aucune automatisation n'est possible dans Notion.

Avec une API, c'est un monde de possibilité qui s'ouvre pour l'utilisation de Notion puisqu'il sera désormais possible d'importer des données dans Notion depuis n'importe quelle source, à l'intérieur ou à l'extérieur de Notion automatiquement.

Il sera par exemple possible d'envoyer les résultats d'un formulaire en ligne directement dans une base de données et de prévenir le propriétaire de cette base de données qu'un nouvel élément vient d'y être créé. Il sera aussi possible de déclencher une action si l'élément répond à certaines conditions pour faire sortir automatiquement ces données de Notion et les amener dans un autre outil.

Avec ces nouvelles possibilités, non seulement Notion deviendra utilisable sans devoir ouvrir l'application, mais il pourrait aussi servir de plateforme pour le développement de systèmes aussi variés que puissants.

Construire, connecter, rendre publique

Chez Zetoolbox, nous avons aidé des clients à créer sur Notion des CRM, des systèmes de gestion de projet, des bases de connaissance et des environnements de travail distants qui ont permis à leurs utilisateurs de gagner plusieurs heures par jour.

En couplant une API à ses puissantes fonctionnalités de partage, Notion pourrait devenir la première plateforme mondiale de création d'applications personnalisées.

En connectant Notion à des services comme Salesforce, Typeform, Slack, Webflow, Intercom, ou Google Analytics, Notion va permettre de créer des applications et des espaces de travail d'une puissance jamais vue, le tout presque gratuitement et de façon publique.

Attendre ? Non, se préparer.

L'API de Notion, dans leur roadmap publique depuis plus de 2 ans et au centre des préoccupations de nombreux utilisateurs, n'a pas encore de date de sortie précise. Au vu des implications et des conséquences d'une telle sortie, on peut comprendre que tout cela prenne du temps. En attendant, pas question de se tourner les pouces.

Si certains ont préféré arrêter d'utiliser Notion et se rabattre sur d'autres outils jusqu'à la sortie de l'API, nous vous conseillons plutôt de vous tenir prêt et de muscler votre jeu. Notion est une application difficile à prendre en main et il peut déjà être long d'adopter l'outil en entreprise, il vaut donc mieux s'y prendre en avance.

Pour le moment, Notion est un outil idéal pour tout ce qui concerne le partage d'informations et documents. Il peut donc servir facilement de Wiki, ainsi que de support à la production et au stockage du savoir et des processus.

Pour aller plus loin, vous pouvez visiter notre page de modèles et d'astuces Notion, écouter un podcast ou regarder le replay de notre formation pour Contournement.

Article suivant:
Les outils abordés dans ce contenu :